Rechercher
  • Julien Auclair

QUAND TA VILLE INVESTIT DANS TON BIEN-ÊTRE

Mis à jour : juin 4



Aujourd’hui je vais te parler de bien-être. Et d’urbanisme.


Oui oui d’urbanisme. Car l’urbanisme et le bien-être sont étroitement reliés. Encore plus que tu le penses.


Tu as surement entendu l’annonce de la ville de Montréal, qui, avec l’arrivée de l’été, a repensé l’espace urbain et ajoutera 327 kilomètres de voies piétonnes et cyclables pour faciliter les déplacements actifs en temps de pandémie. Je me suis donc dit que c’était l’occasion parfaite de faire un lien entre une de mes passions, la santé et le bien-être, et mon domaine d’emploi, soit l’urbanisme.

Mais avant tout, je sais ce que tu te dis…


C’EST QUOI ÇA L’URBANISME ???


Non c’est pas de planter des arbres ou de faire des dessins de maison. C’est assez large comme domaine. Mais en gros, c’est la planification de la ville. Ça touche la gestion des permis de construction, mais aussi la localisation des bâtiments, l’aménagement des rues et pistes cyclables. Bref, ça touche ton quotidien, même si tu ne le savais pas !

Mais pourquoi je veux te parler de ça sur un blogue de bien-être ?

Car je trouve que c’est une excellente nouvelle. C’est la preuve que la ville de Montréal et d’autres villes aussi prennent la santé de leurs citoyens à cœur et cherchent à poser des actions concrètes.


On le sait tous. La voiture, c’est peut-être bien pratique, mais ça produit de la pollution, du trafic et c’est pas très bon pour ta santé physique. Pourquoi ? Car quand tu prends ton char, tu deviens sédentaire et tu ne marches pas. Tu doutes ? Fais juste te rappeler la dernière fois que t’es allé au Costco et qu’il avait 73 VUS qui tournaient en rond pour avoir le parking le plus près de l’entrée. Avoir une auto nous fait oublier que marcher 5-10 minutes, c’est à la fois agréable et très bénéfique.


Oui oui, la marche, même si ça l’air facile et pas demandant, c’est extrêmement important pour ta santé.


C’EST QUOI QU’ELLE A FAIT LA VILLE CONCRÈTEMENT ?


Pour résumer, dans les dernières semaines, la ville a élaboré un plan estival de déplacement, prévoyant notamment la piétonnisation de l’avenue du Mont-Royal, la réduction de voies de circulation sur le boulevard Saint-Laurent et la rue Saint-Denis ainsi que l’implantation de rues partagées dans l’ensemble du Vieux-Montréal.

Il y aura aussi des trottoirs élargis et l’aménagement de pistes cyclables sur de grands axes afin de créer des liens entre les parcs de la ville parmi lesquels le parc du Mont-Royal et le parc Maisonneuve.


POURQUOI ELLE A FAIT ÇA ?


Ça peut avoir l’air anodin, mais ce l’est vraiment pas.

La ville de Montréal a profité de la crise actuelle pour faire une pierre 2 coups (oui j’ai utilisé cette expression). D’une part, elle permet aux gens, en augmentant l’espace pour les piétons, de pouvoir circuler tout en étant à 2 mètres des autres, afin d’éviter la propagation du virus. D’autre part, elle profite de l’occasion pour donner un peu de vie à des artères commerciales en les rendant attrayantes. Et pour convaincre les gens à bouger, il faut leur offrir des espaces de qualité qui sont sécuritaires, agréables et aussi connectés entre elles.


PLUS ATTRAYANTES ?


Oui, ça peut paraître contradictoire. Enlever du stationnement et des autos, ça va amener de la vie sur une rue ? Je te le dis ! Ça va transformer la rue en espace public, où les gens vont pouvoir se promener, s'asseoir, relaxer, échanger, mais aussi consommer dans les restos, les terrasses, les bars, les commerces. C’est ça, un milieu de vie.

Avec la situation actuelle, c’est certain que la plupart d’entre nous allons passer l’été en ville ou dans notre région, alors pourquoi ne pas en profiter pour rendre nos villes plus agréables pour nous, pour nos enfants et nos pitous, et non pour du stationnement et des voitures. On remarque qu’avec la réduction de la circulation automobile (causée par la situation actuelle), il y a beaucoup trop d’espace accordé à l’automobile sur certaines artères.


OK, MAIS POURQUOI TU ME PARLES DE ÇA ICI ?


Cette volonté de transformer nos villes afin de donner plus de place aux déplacements à pied, à vélo, en rollerblade, en trottinette ou en rouli-roulant, est pour moi une preuve de l’importance de l’activité physique pour notre bien-être. Quand des administrations sont prêtes à investir des millions de dollars pour te motiver à bouger, c’est que ça doit être important et positif. Moi, je trouve ça motivant en maudit.

C’est motivant de voir que la santé est en haut dans l’échelle des priorités. Oui, on est période de crise et on est limité dans nos déplacements et nos activités, mais ce n’est pas une raison de s’enfermer dans notre petit condo à regarder Netflix. C’est bin beau de t’occuper de tes tomates cerises dans ton nouveau potager, mais c’est aussi l’occasion parfaite pour t’acheter un vélo et aller te promener, ou de commencer à courir en ville, pas juste dans les parcs. C’est aussi l’occasion parfaite pour faire, sur ton chemin, un petit arrêt à ta crèmerie favorite pour une p’tite molle ou un sandwich au resto du coin.


Il faut continuer à se serrer les coudes.

Le confinement a donné envie à beaucoup de gens de bouger. C’est beau de voir ça. C’est beau aussi de voir que nos représentants, qui sont responsables de nos milieux de vie, participent à rendre nos villes, meilleurs pour notre bien-être.


Pour nous.